Le renouveau

Louis Albert de BroglieAprès quelques années de déclin et plusieurs propriétaires ayant succédé à la famille Deyrolle, l'entreprise est rachetée par Louis Albert de Broglie en 2001. Avec l'aide de Dominique Guéroult et de toute l'équipe, il va restaurer et redonner à cette boutique-musée sa vocation première.

 

Tout en entreprenant de grands travaux de rénovation, Louis Albert de Broglie affiche sa volonté de perpétuer l'esprit de ce lieu magique. La démarche pédagogique est renforcée avec la réédition et la commercialisation des anciennes planches et les collections sont entièrement reconstituées. Papillons et coléoptères emplissent à nouveau les tiroirs, venant y rejoindre des collections déjà anciennes. Les boîtes destinées aux collectionneurs sont fabriquées pour Deyrolle par les meilleurs artisans et sont particulièrement appréciées pour leur qualité. Les taxidermistes les plus talentueux contribuent aussi à reconstituer cette immense arche de Noé : oiseaux de toute beauté, fauves somptueux et mammifères de tous les continents viennent repeupler les salons de cette galerie unique au monde.

Ces animaux sont ici de vraies vedettes et figurent dans les meilleurs castings parisiens avant de faire la une des magazines ou de spots publicitaires. Et chez Deyrolle, aucun animal n’a été tué pour être naturalisé : les animaux d’espèces non domestiques proviennent de zoos, cirques ou élevages dans lesquels ils sont morts de vieillesse ou de maladie. Ils ont une traçabilité, et les espèces protégées sont détenues et livrées dans le respect de la Convention de Washington (CITES).

Les réalisateurs de films ne sont pas les derniers à être friands des décors et des collections de la maison : une des scènes de Papillon de Philippe Muyl fut tournée dans le cabinet d’entomologie et Woody Allen investit l’espace en juillet 2010 pour son film Midnight in Paris, sorti en mai 2011.