Un lien fort qui se poursuit

Aujourd'hui, les partenariats avec les artistes ne cessent de se développer.

Deyrolle accueille régulièrement dans ses salons des expositions (voir la rubrique Expositions) – on peut citer : Bettina Rheims, deyrolle midnight in parisEric Sander ou encore Charwei Tsei – des signatures de livres et de nombreux évènements prestigieux (on se souvient de la soirée de la Fashion Week de Louis Vuitton qui présentait les œuvres animalières de Billie Achilleos en regard des pièces Deyrolle et du cocktail organisé par la Galerie Gagosian à l'occasion de l'inauguration de l'exposition de Cindy Sherman). Les réalisateurs de films ne sont pas les derniers à être friands des décors et des collections de la maison : une des scènes de Le Papillon de Philippe Muyl fut tournée dans le cabinet d'entomologie et Woody Allen investit l'espace en juillet 2010 pour son film Midnight in Paris, sorti en mai 2011. En 2013, Simon Helberg vient tourner chez Deyrolle pour son premier film en tant que réalisateur We'll Never Have Paris (sortie à venir). Deyrolle sert aussi de symbole de la Ville Lumière dans la publicité Eurostar consacrée à Paris.

Deyrolle inaugure aussi de véritables partenariats avec les artistes.
En 2008, Deyrolle inspire l'artiste Huang Yong Ping pour sa célèbre Arche de Noé, dont de nombreux animaux proviennent des collections Deyrolle.

En 2013, Aurèle imagine une série de douze pièces numérotées intitulée Catch Me If You Can - Collection Aurèle pour Deyrolle. Ces pièces en résine à inclusion présentent des papillons provenant de chez Deyrolle.

En 2014, Deyrolle crée, en partenariat avec la galerie BD Barcelona Design et la fondation Gala-Salvador Dali, une série de 21 pièces inspirées du tableau du maître Etude pour une étable-bibliothèque (1942).

Deyrolle continuera d'être pour les artistes, les naturalistes et tous les curieux, un lieu d'inspiration unique au monde : son histoire, commencée en 1831, n'a pas fini de s'écrire.